À la recherche du cubisme hongrois perdu
dsdsdsds

À la recherche du cubisme hongrois perdu

Au rez-de-chaussée sont présentées sous la forme de reproductions agrandies une sélection d’œuvres que nous ne connaissons plus qu’au travers de photographies. A l’étage sont rassemblées une quarantaine de peintures et de statues qui ont déjà refait surface. La plupart d’entre elles ont réapparu grâce aux investigations menées au cours des dernières années ; parmi elles, un nu de femme debout particulièrement convoité, (Wanted !), qui figurait récemment encore sur la liste des œuvres perdues.

A la recherche de Nu féminin debout de Gustave Miklos
Je recherchais la peinture de Gustave Miklos intitulée Nu féminin debout (étude de nu) depuis presque une décennie. Contrairement à la plupart des tableaux cubistes hongrois, elle n’avait pas disparu sans laisser de trace depuis siècle, elle avait encore été exposée voici trente ans, et l’on disposait d’une reproduction en couleur. Mais ni les chercheurs ni l’héritier de l’artiste ne possédaient d’information permettant de la localiser. La reproduction figurait dans une étude que le professeur Aaron Sheon avait réalisée à propos d’une exposition itinérante consacrée au cubisme, organisée en 1913 aux États-Unis. Aux côtés de quelques artistes français, elle présentait deux artistes hongrois, dont Gustave Miklos. Près de la mention relative aux droits de reproduction, figurait le nom du propriétaire, Paul Mas.

Laisser un commentaire